mercredi 3 février 2016

21/07/2014 Joan Casals revient sur son vécu d'un phénomène paroxystique


Le récit de son vécu du 21/07/2014 par Joan Casals, se baignant à Sauze... 


Il faisait très beau - soleil, pas de vent...
Petit à petit le ciel a commencé à se couvrir.
D'où, sortie de l'eau et préparatifs pour rentrer à la maison.
Le ciel se couvrait de plus en plus...
Mais toujours pas de vent.

Arrivés avec mon collègue à mi-chemin, tout d'un coup, la fin du monde!

Tempête incroyable. Visibilité nulle tellement la pluie coulait à flot.

Du jamais vu!

Des gens arrêtés au milieu des routes où ils ne voyaient rien.

Impossible de conduire.

Et les arbres se déracinaient un peu partout bloquant les voies de circulation.

Les arbres ont appuyé sur les fils. Des poteaux électriques sont tombés. Il fallait passer sur le fil ou en dessous en voiture. J'ai préféré rouler dessus, les pneus isolant et j'ai eu la chance de ne pas avoir d'arc électrique sous la voiture.

Demi-tour, un gros arbre barrant la route -demi-tour par Saint-Paulet. Mais là aussi arbre en travers.

Avec la solidarité entre automobilistes nous sommes arrivés à dégager une petite route communale pour pouvoir rejoindre Pont-Saint-Esprit par l'autre côté (1)

En plus je stressais, car on était le dimanche soir  et je devais repartir au travail à l'aube ou dans la nuit.

Il y a eu deux morts au camping - des gens écrasés par les arbres qui tombaient - cf Internet (2)

J'avais peur que mon part-brise sous l'intensité de la grêle ainsi que des débris d'arbres, de branches...

Du  jamais  vu !

                                   J'ai jamais vu ça dans ma vie!

                                                                         J'espère que cela ne se reproduira plus jamais.


Mais je crains que ce ne soit qu'un aperçu de ce qui pourrait éventuellement être un hiver habituel dans l'avenir avec l'accélération des phénomènes extrêmes. (3)


------
1. de l'Ardèche ?

2. Références en presse :
Beaucoup d'autres documents à voir sur le Net : chercher "tornade à Saint-Paulet-de-Caisson"

3. Un avis partagé par tous ceux qui ont suivi de près la Cop21 - son échéancier, le caractère non contraignant des mesures retenues...

Demain il sera trop tard ! D'autant que de l'avis des scientifiques les évolutions sont plus amples et plus rapides que prévu...  Et irréversibles...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire