samedi 6 février 2016

Quand la violence des vents à St-Apollinaire-de-Rias ravive les mémoires de fin 1999 et février 2010


Arbres et fils électriques et téléphoniques  arrachés, toitures endommagées, Xynthia, fin février 2010 en d'autres lieux, notamment en  Vendée, à La Rochelle et l'île de Ré...mais aussi en l'estuaire de la Gironde que remonte loin la marée, avec sa richesse orthinothologique, la beauté de ses paysages, la traversée de Blaye, Bègles et Bordeaux... un estuaire non stabilisé, pas plus que le bassin d'Arcachon

Quand la concomitance entre tempête et grandes marées... fait monter l'anxiété  comme la prochaine annonce.

                                 Pourtant ce n'est pas encore l'équinoxe...

                                                                                    Equinoxe, grandes marées...

                                                     et tempêtes ?


                          Lune et marée et beauté des formules mathématiques utilisées...




Une vidéo sur la tempête de fin 1999... qui a touché les côtes mais aussi, l'intérieur et l'est du pays...
                              avec les ouragans Lothar et Martin... 

Cf aussi  en récit de randonnée vosgienne de Jean-Marie Mengin d'avril 2010, ses observations sur les dégâts bien visibles de la tempête de l'hiver 1999, quelques mois plus tôt... Où

D'impressionnants chablis offrent un spectacle de désolation : des arbres couchés les uns sur les autres comme des allumettes...

Phénomènes paroxystiques non nouveaux mais dont la violence et la fréquence vont crescendo.

Des phénomènes souvent liés à une pluralité de causes.

En nos montagnes à ce jour, dégâts matériels (dessus de piscines et serres arrachés... Branches tombées..)

A notre connaissance pas d'accidents de personnes...

Mais la  violence de la tempête semble s'accentuer en ce début de nuit...
Et a perduré jusqu'au lendemain...






Aucun commentaire:

Publier un commentaire